Le plastique

« Actuellement l’homme gagne une guerre contre la nature, s’il gagne il est perdu »_Hubert Reeves

C’est l’un des principaux problèmes de notre époque : le plastique !

Chaque année, nous consommons énormément de plastique, celui-ci est utilisé et jeté sans être recyclé. En effet 91% du plastique produit n’est pas recyclé. C’est énorme !!!

Vous imaginez que pour 5 min d’utilisation il faut parfois plus de 500 ans pour sa décomposition. Alors qu'il est si simple de le remplacer grâce à des alternatives durables !

Mais qu’est-ce que c’est le plastique exactement ?

Vous n’avez qu’à poser vos yeux et regarder de plus près pour trouver du plastique. C’est un éventail de matériaux synthétiques ou semi synthétiques qui sont utilisés dans un éventail très étendu d’application. C’est un matériel extrêmement polyvalent qui sert à la fabrication en série destinée aux consommateurs et à l’industrie.

Il est important de savoir que pas tous les plastiques sont identiques concernant leurs compositions car ils sont classés par famille. On répertorie 7 familles reconnues par un sigle comportant 3 flèches et un numéro :

 

Mais plus en détails ...

Sigle 1 : PET - appelé le polyéthylène téréphtalate

Recyclabilité : bonne. Les technologies utilisées dans les centres de tri permettent d’améliorer le tri et le recyclage des contenants et emballages en PET. Les débouchés sont nombreux (bouteilles, fibres de polyester, contenants d’œufs thermoformés, etc.).

Sigle 2 : PEHD - appelé le polyéthylène haute densité

Recyclabilité : bonne. C’est la résine de plastique la plus convoitée par les recycleurs, selon Recyc-Québec. Comme le PEHD est le plastique roi pour emballer les aliments, il existe de nombreux débouchés de recyclage.

Sigle 3 : PVC – appelé le polychlorure de vinyle

Recyclabilité : faible, à cause de la présence de nombreux additifs. Renseignez-vous auprès de votre écocentre pour savoir s’il accepte les contenants en PVC.

Sigle 4 : PEBD – appelé le polyéthylène basse densité

Recyclabilité : faible. Les sacs et pellicules en PEbd peuvent contaminer les chaînes de recyclage (ils sont plus difficiles à repérer dans les processus de tri que d’autres plastiques). L’interdiction progressive des sacs d’épicerie à usage unique devrait avoir un impact sur la quantité de PEbd en circulation.

Sigle 5 : PP – appelé le polypropylène

Recyclabilité : bonne. Il peut être recyclé plusieurs fois avant d’arriver en fin de vie.

Sigle 6 : PS – appelé le polystyrène

Recyclabilité : très faible. De nombreuses municipalités, comme Montréal, n’acceptent pas les plastiques numéro 6 dans la collecte. Les procédés industriels de recyclage ne sont pas très développés et il existe peu de débouchés.

Sigle 7 : PC, PTFE, mélamine, etc. – comprenant de nombreux plastiques entrent dans cette catégorie, tel que le polycarbonate (PC), des résines époxydes, le téflon (PTFE), la mélamine ou encore la famille des caoutchoucs (latex, mousse néoprène).

Recyclabilité : en général, très faible, en raison notamment de la présence importante d’additifs.

Vous me direz alors d’accord le plastique ce n’est pas bien mais pourquoi au juste ?

Tout simplement car il a des effets néfastes sur nous et notre environnement. Peut-être que vous énumérer une liste va vous aide à le réaliser …

Les principales raisons sont :

  • L’invasion du plastique, car dans notre quotidien que ce soit à la maison, au bureau et à l’extérieur il y en a partout !
  • Seulement 9 % du plastique est recyclé et le reste …dans la nature et les océans.
  • La production abusive de plastique
  • Les plastique à usage unique dont celui en tête de liste sont les pailles
  • Le Bisphénol A (BPA) provocant des problèmes de santé (voir article BPA)
  • Plastique et chaleur sont incompatibles car il contamine les aliments
  • L’eau en bouteille est remplie de micro plastiques
  • Le lien avec certaines maladies tel que Alzheimer
  • Les sandales en plastique qui ont un impact sur notre environnement à cause des produit chimiques qu’ils contiennent.
  • La pollution dans tout notre environnement qui endommage la vie marine et terrestre
  • Les animaux marins en soufrent car chaque année plus d’un million d’oiseaux marins et plus de 100 000 mammifères meurent à cause des déchets plastiques.
  • Les récifs coralliens menacés qui disparaissent à cause la présence du plastique qui les prive d’oxygène et de lumière.

 



Un célèbre ouvrage australien, disponible en anglais uniquement, m’a beaucoup inspiré et fait prendre conscience des effets néfaste du plastique jetable à usage unique, cet ouvrage est  « I quit plastics : and you can too » _Kate Nelson. En savoir plus.

« Plus nous pourrons concentrer clairement notre action sur les merveilles et les réalités de l’univers qui nous concerne, moins nous aurons de gout pour la destruction »_Rachel Carson

Alors êtes-vous convaincus que le plastique mérite toujours sa place dans notre quotidien ?

Sources : cet article a été réalisé grâce aux informations figurant sur les sites par là, ici et  par ici.

 

Voir la collection